Etudes sur la cryolipolyse

http://www.swottam.com/base-de-connaissance/etudes-cryolipolyse/

En date du 29 septembre 2016, 74 études sont disponibles en anglais sur le site de référence des études médicales PubMed.

Nous vous proposons une traduction et une synthèse d’une sélection de ces études.

Etude de juin 2016 : pérennité du traitement

Suivi de l’efficacité à long terme sur 2 cas d’études : 6 et 9 années après le traitement

(Long-term efficacy follow-up on two cryolipolysis case studies: 6 and 9 years post-treatment).

Auteur : Bernstein EF.

Accéder à l’article original en anglais

La Cryolipolyse est une pratique esthétique non invasive qui utilise le froid contrôlé pour réduirela graisse sous-cutannée. Les études cliniques ont confirmé sa sécurité, son efficacité et sa tolérabilité pour les réductions de graisse dans des zones variées telles que l’abdomen, les flancs, les cuisses, la zone sous-mentonnière, les bras, le dos et la poitrine. En raison de son caractère esthétique, des études long terme unilatérales laissant un flanc, une cuisse ou un bras n’ont pas été menées, mais seraient des contrôles idéals pour le gain ou la perte de poids ou la re re-distribution de la graisse pour d’autres raisons. Cette étude a suivi 2 patients auparavant bien documentés dans un étude de cas pour démontrer  l’efficacité du traitement 6 et 9 ans après. Les photographies cliniques du côté traité et les témoins non traités controlatérale démontrent la durabilité à long terme chez ces deux sujets.

Etude de juin 2015 : efficacité, sécurité, et complications du traitement de cryolipolyse

La cryolipolyse pour la réduction des graisses et la silhouette : sécurité et efficacité des paradigmes des traitements actuels

(Cryolipolysis for fat reduction and body contouring: safety and efficacy of current treatment paradigms).

Auteurs : Ingargiola MJ, Motakef S, Chung MT, Vasconez HC, Sasaki GH.

Cette étude présente l’intérêt d’être basée sur le bilan de 19 études sur la cryolipolyse, et de faire le point sur les résultats mais également sur les complications observées.

Elle est disponible en version complète et en libre accès (en Anglais) sur : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4444424/

Les conclusions de l’étude sont :

1.1. Efficacité du traitement :

La cryolipolyse est une procédure pertinente pour les réductions de graisse localisées et présente une alternative intéressante à la liposuccion ou d’autres méthodes chirurgicales invasives.
Ce traitement apparaît sans danger sur le court terme avec des effets secondaires limités et permet d’obtenir des résultats significatifs pour des réductions graisseuses quand elle est utilisée sur des adiposités localisées. Il n’a pas été établit que des massages post-traitement permettent d’améliorer l’efficacité de ce traitement.

Les mesures observées de la diminution de la couche graisseuse s’étendent de 14,67% à 28,5%, et la réduction moyenne mesurée par une technique par ultrasons s’étend de 10,3% à 25%.

1.2. Complications :

Les complications qui ont pu être observées après un traitement par cryolipolyse sont : érythèmes, ecchymoses, gonflements, sensibilités, et douleurs.

Ces effets secondaires disparaissent généralement quelques semaines après le traitement.

Aucune ulcération persistante, cicatrice, paresthésie, hématome, cloque, saignement, hyperpigmentation ou hypopigmentation, ou infection n’ont été relevées. Un rapport de cas isolé décrit une hyperplasie adipeuse paradoxale après un traitement de cryolipolyse.

Etude d’août 2013 : Sécurité, tolérance et satisfaction des patients avec la Cryolipolyse non invasive

Safety, tolerance, and patient satisfaction with noninvasive cryolipolysis
Auteurs : Dierickx CC, Mazer JM, Sand M, Koenig S, Arigon V.

RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE EN FRANÇAIS

Première étude multicentrique permettant une analyse significative des effets cliniques de la cryolipolyse

  • 518 patients
  • Bonne tolérance et pas effets négatifs ; 89 % ont très bien tolérés avec une perception positive globale
    de la séance, 96% ont rapporté un minimum d’inconfort
  • Bonne tolérance et pas effets négatifs ; 89 % ont très bien tolérés avec une perception positive globale
    de la séance, 96% ont rapporté un minimum d’inconfort
  • Les résultats furent : 73% de gens satisfaits et 82% la recommanderai a un ami
  • L’abdomen et les hanches donnèrent les meilleurs résultats avec 89% de patients confirmant l’amélioration

Abstract

Background
Comprehensive assessment of safety, tolerance, and patient satisfaction has not been established from noninvasive
body contouring techniques, such as low-level laser therapy, ultrasound, radiofrequency, and infrared light, for
reduction of subcutaneous fat.
Objective
This multicenter study investigated the clinical outcomes of noninvasive cryolipolysis in European subjects.
Methods
A retrospective study was performed at clinical sites in Belgium and France. Safety was assessed according to reports
of side effects. Tolerance was evaluated according to pain scores and patient perception of treatment duration. Clinical
outcomes were assessed according to patient surveys, caliper measurements, and assessment of photographs.
Results
The investigators treated 518 patients. No significant side effects or adverse events were reported. The procedure was
well-tolerated, with 89% of respondents reporting a positive perception of treatment duration and 96% reporting
minimal to tolerable discomfort. Survey results demonstrated 73% patient satisfaction and that 82% of patients would
recommend the cryolipolysis procedure to a friend. Caliper measurements demonstrated 23% reduction in fat layer
thickness at 3 months. Abdomen, back, and flank treatment sites were most effective, with 86% of subjects showing
improvement per investigator assessment.
Conclusion
With proper patient selection, cryolipolysis is a safe, well-tolerated, and effective treatment method for reduction of
subcutaneous fat.

Etude clinique prospective de la Cryolipolyse non invasive pour la diminution de la couche graisseuse sous cutanée

A Prospective Clinical Study of Noninvasive Cryolipolysis for Subcutaneous Fat Layer Reduction

Auteurs : J. DOVER, MD, J. BURNS, MD, S. COLEMAN, MD, R. FITZPATRICK, MD, J. GARDEN, MD, D. GOLDBERG, MD, R. GERONEMUS, MD, S. KILMER, MD, F. MAYORAL, MD, E. TANZI, MD R. WEISS, MD, AND B. ZELICKSON, MD

 

RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE EN FRANÇAIS

Une étude prospective multicentrique non randomisée, approuvée par un comité d’éthique de la recherche, a été réalisée par deux éminents spécialistes :

Jeffrey Dover, MD, directeur de SkinCare Physicians à Chestnut Hill dans le Massachusetts, et Elizabeth Tanzi, MD, co-directrice du Washington Institute of Dermatologic Laser Surgery à Washington, DC.

Les résultats de l’étude ont corroboré des recherches antérieures, indiquant qu’un refroidissement contrôlé avec précision provoque une diminution graduelle des cellules adipeuses ciblées par une apoptose induite sans aucune détérioration des tissus adjacents.

Dans ce rapport provisoire sur le premier groupe de sujets traités, les résultats cliniques, l’évaluation photographique et l’évaluation par les médecins ont démontré les points suivants :

  • 100% d’un sous-ensemble de sujets évalués par ultrasons ont fait état d’une diminution mesurable ; la diminution moyenne de la couche graisseuse s’élevait à 22.4% 4 mois après la procédure.
  • Une efficacité évidente s’est révélée chez 27 des 28 sujets adéquatement sélectionnés (soit 96%) (légers bourrelets graisseux).
  • Les premiers travaux des docteurs Manstein et Anderson et de leur équipe portaient surtout sur l’effet d’un refroidissement contrôlé sur la graisse sous-cutanée chez un modèle animal expérimental.

Ils ont donné les résultats suivants :

  • Après 3.5 mois… la disparition de l’épaisseur de la couche graisseuse supérieure au site exposé au froid était d’environ 80%, soit 40% de l’épaisseur totale.
  • Un refroidissement prolongé et contrôlé d’une zone localisée sur la peau peut induire une détérioration sélective et la perte subséquente de graisses sous-cutanées, sans lésion de la peau sus-jacente.
  • Aucune preuve d’une augmentation des taux de lipides dans le sang à plusieurs intervalles jusqu’à 90 jours suivant la procédure.
  • Les cellules mononucléaires riches en lipides observées à 2 semaines et au-delà suggèrent fortement que les adipocytes font l’objet d’une apoptose et d’une élimination par phagocytose.

 

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0151963815003324

Introduction

La cryolipolyse permet le traitement des amas graisseux localisés par induction d’un processus d’apoptose des adipocytes exposés au froid. Le but de notre étude était d’évaluer l’efficacité d’un nouveau dispositif.

Patients et méthodes

Étude rétrospective monocentrique réalisée d’avril 2014 à avril 2015 portant sur tous les patients traités par crylipolyse Cristal™ (Deleo, Fréjus, France), prototype puis dispositif commercialisé, disposant du CE médical. Les paramètres étaient : PAM de 1re génération, aspiration entre 3 et 4, refroidissement entre −5 °C et −10 °C, 1 h de traitement. L’évaluation était réalisée avant (Fig. 1) et 2 mois minimum après la séance (Fig. 2) et portait sur la mesure du périmètre de la zone traitée, la satisfaction du patient ayant payé son traitement et du médecin.

Résultats

Vingt-huit zones ont été incluses, chacune ayant bénéficié de 1 à 3 poses de sonde de refroidissement. La perte moyenne de circonférence était de 3,1 cm (± 1,8), avec une perte maximale de 8 cm pour une patiente. La satisfaction moyenne était de 3,1/4 (± 0,9) pour les patients ; 3,2/4 (± 0,9) pour le médecin évaluateur. Quatre-vingt-dix pour cent des patients ont souhaité payer pour un 2e traitement.

Discussion

Notre étude montre une efficacité objective importante de la cryolipolyse Cristal™. La satisfaction était très importante en conditions réelles d’utilisation chez des patients ayant payé leur traitement, la dimension mercantile permettant d’éliminer tout biais de gratitude, d’autant que la grande majorité des patients ont souhaité réaliser une 2e séance. Concernant la zone abdominale, l’efficacité semblait plus dépendante de la masse graisseuse à traiter que du nombre de zones de traitement : la perte de circonférence et la satisfaction étaient plus importantes lors du traitement de l’abdomen (1 sonde) que des poignées d’amour (2 sondes). Néanmoins, la pose de 3 sondes, lorsque cela était nécessaire donnait les meilleurs résultats.

Conclusion

De nombreux dispositifs de cryolipolyse sont commercialisés mais peu disposent d’études cliniques d’efficacité. Cela est important car les appareils et les protocoles de traitement sont différents ; rendant la comparaison impossible sur la base de caractéristiques techniques.

La cryolipolyse Cristal™ est un traitement efficace des amas graisseux localisés.

 

autre étude

LA CRYOLIPOLYSE
Selon une étude réalisée par les docteurs Manstein et Anderson de l’Harvard Medical School, un refroidissement des cellules graisseuses en-dessous de sept degrés Celsius déclencherait un phénomène conduisant progressivement à leur destruction et élimination. De ces travaux scientifiques est né un nouveau traitement de l’amincissement et la cellulite localisés par l’application de froid contrôlé pendant une courte durée de 30 à 45 minutes.
PRINCIPE DE LA CRYOLIPOLYSE
Le procédé de cryolipolyse  cible très précisément les adipocytes afin de les refroidir à une température suffisamment basse pour déclencher naturellement chez ces cellules graisseuses un processus d’autodestruction appelé apoptose. Ce refroidissement intense n’affecte cependant en aucune manière les tissus (nerfs, muscles, peau…) environnants car la température nécessaire pour cristalliser les lipides de ces cellules adipeuses est nettement plus haute que celle qui devrait être atteinte pour figer l’eau des autres types de cellules. Une fois cristallisées, les cellules adipeuses entrent dans une phase de sénescence accélérée et sont éliminées naturellement par l’organisme dans les semaines suivantes. Ce qui, de fait, réduit considérablement en un seul traitement l’épaisseur de la couche de graisse sans chirurgie, sans anesthésie, sans douleur et sans éviction sociale. Lors de la séance , le professionnel  place simplement l’applicateur adapté sur la zone à traiter. Le bourrelet est alors fermement aspiré par l’appareil de manière à le plaquer contre les deux panneaux réfrigérants.
 
Un froid intense, mais tout à fait supportable, est ressenti au niveau de la zone traitée pendant les premières minutes du traitement. Ensuite, la sensation de froid disparaît et le traitement est totalement indolore. En général, un seul traitement est suffisant pour faire disparaître un bourrelet ou un excès de graisse localisé mais, en cas de besoin, le traitement peut être répété et ses effets sont alors cumulatifs. Le traitement s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes désireux de remodeler leur silhouette sans en passer par un traitement invasif, un régime contraignant ou un programme de remise en forme insoutenable. Notre   appareil est particulièrement puissant  et  pourvu de deux applicateurs, il s’adapte à toutes les courbes quelle que soit la partie du corps à traiter: flancs, ventre, intérieur des cuisses, haut et bas du dos.

 
Biosthetic Advanced Technology    4 Rue Clément Ader      63800 Cournon D’Auvergne Tél : 09 83 90 23 28                Email : info@biosthetic.fr              Web : www.biosthetic.fr
QUELS TRAITEMENTS PEUT ON FAIRE ?
La cryolipolyse n’est pas une méthode d’amaigrissement généralisé mais d’un traitement efficace contre l’amincissement et  la cellulite localisés. Peuvent être traités les bourrelets localisés à l’abdomen, la ceinture, les cuisses, les genoux, les bras et le dos, c’est-à-dire le ventre, les poignées d’amour, la culotte de cheval et les cuisses. Une ou deux séances sont nécessaires, exceptionnellement trois. Un résultat notable est obtenu en 30 à 40 jours, intervalle de temps nécessaire pour juger d’une séance supplémentaire
Avantages:
Il s’agit d’un traitement ne nécessitant aucun effort pour le patient comme pour le spécialiste, sans douleur, bien toléré et ne nécessitant aucune interruption de travail.
Effets secondaires:
Les effets secondaires mineurs sont une sensation de distension et de froid les premières minutes à la mise en route du traitement ; puis à son arrêt une sensation d’anesthésie localisée sur la zone traitée, durant quelques minutes ; des rougeurs sur la peau pouvant durer quelques jours ; voire possibilité d’hématome sur la zone traitée, s’effaçant en quelques semaines.
Contres-indications:
 Femmes enceintes ou allaitant, personnes âgées, enfants  Obésité importante, flaccidité extrême  Hernies ombilicales et inguinales  Allergie au froid  Syndrome de Raynaud  Cryoglobulinémie  Hypoprotidémie  Diabète sévère, maladies du foie  Stimulateur cardiaque, implants métalliques  Dermatites, blessures, inflammation de la peau, cicatrices récentes  Varices, artérite des membres inférieurs 

 

 

Ajouter un commentaire